Histoire de l'Art

Trois choses à savoir sur le design italien

design

Dans un précédent article, nous vous parlions d’arts appliqués, destinés principalement à l’industrie, où la créativité ne devait altérer l’utilité de l’objet conçu. Il y cependant, le design artistique qui fait abstraction de cette notion d’utilité.

Cette semaine au MAMA, vous pourrez retrouver une exposition sur le design italien à travers 50 objets « made in Italy ». C’est pour cela que nous avons choisi de vous parler du design italien, particulièrement entre 1900 et 1940, voici 3 choses à savoir :

La saison du style Liberty

Le moteur du dynamisme créatif italien est qu’ébénistes, céramistes, maîtres verriers travaillent traditionnellement avec les plus grands artistes, base d’un « style italien » qui influencera le design moderne, sur fond d’une nation nouvellement unifiée.Cela commence en 1900 avec le style Liberty, version italienne de l’Art Nouveau.

design

Umberto Bellotto, verrerie Barovier,
Vase Plume de paon, vers 1914

la reconstruction futuriste

Liberty est vite concurrencé par le Futurisme (avant-garde de l’Art Déco européen), une esthétique basée sur l’apologie du progrès et de la vitesse, qui s’exprime surtout par la peinture, où Giacomo Balla, Umberto Boccioni, Carlo Carrà, Luigi Russolo, Gino Severini signent autour de Filippo Marinetti le « Manifeste des peintres futuristes » en 1910.

design

Umberto Boccioni, Visions simultanées, 1912, 60×60
(courtoisie Von der Heydt-Museum)

le rationalisme industriel

en 1926 des jeunes architectes dont Giuseppe Terragni, influencés par Gropius et Le Corbusier, prônent la création d’objets usuels déterminés par leur fonction ; ils fondent le Gruppo 7, mouvement rationaliste auquel adhèrent des créateurs de toute l’Italie.

Ils imaginent parfois des objets extrêmement novateurs comme la radio transparente de Franco Albini et la Lampe Bilia de Gio Ponti, conçue en 1931 mais réalisée bien plus tard, trop avant-gardiste.

Design

Franco Albini, Meuble-radio, 1938, Cristal Securit,
70x64x29 (courtoisie Fondazione Franco Albini)

 

Source de l’article

Leave a Comment