Arts visuels Histoire de l'Art Littérature

Les femmes d’Alger dans l’art

femmes d'alger

Les femmes d’Alger ont inspiré de nombreux artistes à travers les siècles que ce soit en peinture, en littérature ou en photographie. Nous nous intéressons aujourd’hui à trois importantes  haltes artistiques qui ont marqué cette histoire.

1/ « Femmes d’Alger dans leur appartement » par Eugène Delacroix

C’est en 1833 que l’artiste peintre orientaliste Eugène Delacroix peint « Femmes d’Alger dans leur appartement ». Après sa visite bouleversante du Maroc, il fait passe par Alger où il réalise des esquisses qui lui permettront de peindre cette célèbre toile une fois de retour sur Paris. Nous pouvons observer sur le tableau la formule « Mohamed rassoul Allah » en arabe,  inscrite sur un panneau de faïence, qui indique un intérieur musulman. Le poète et critique d’Art Baudelaire dit de ce tableau qu’il dégage une profonde mélancolie. Nous pouvons retrouver cette huile sur toile exposée au musée du Louvre.

En 1849, une seconde version de ce tableau, plus petite, plus sombre fut réalisée et nommée : « Femmes d’Alger dans leur intérieur ».

Ces travaux de Delacroix ont influencé ses contemporains et ont fait d’Alger, un voyage indispensable notamment pour l’étude de la lumière.

«Femmes d’Alger dans leur appartement» montre quatre femmes dont deux sont assises, la troisième à demi allongée et la quatrième est une servante. Ces personnages à la fois présents et lointains donnent l’impression d’être des prisonnières résignées d’un lieu clos qui s’éclaire d’une sorte de lumière de rêve venue de nulle part.

 

2/  » Les femmes d’Alger » par Pablo Picasso

Le succès du tableaux de Delacroix a également inspiré Picasso qui plus d’un siècle plus tard, en 1955, peint une série de tableaux nommée « Les femmes d’Alger », de A à O. C’est suite à la mort de Matisse, grand coloriste et en voulant lui rendre hommage que Picasso fit ce choix.

La plus célèbre version de cette série est la version O déjà rare sur le marché de par son grand format, et ayant la spécificité de n’avoir appartenu qu’à deux propriétaires, elle est vendue en 2015 à 125 millions d’euros, détenant alors le record de la toile la plus chère jamais vendue aux enchères.

 

 

femmes d'alger

 

3/  » Femmes d’Alger dans leur appartement  » d’Assia Djebar

La grande femme de lettres Assia Djebar, Algérienne et militante pour les droits des femmes se laisse, elle aussi, s’inspirer par ce que dégage le tableau de Delacroix pour écrire un recueil de nouvelles du même nom en 1980. Elle y raconte le vécu, la difficulté d’être, la révolte et la soumission, la rigueur de la Loi qui survit à tous les bouleversements et l’éternelle condition des femmes.

femmes d'alger

 

Vous pouvez continuer votre lecture sur le travail de Delacroix, Picasso et d’Assia Djebar en visitant les articles indiqués.

Leave a Comment