ITAR

Itar : Gouri Mounir, Designer.

gouri

Allons à la découverte artistique de Gouri Mounir à travers l’itar de la semaine  !

Qui êtes-vous ? Comment décrivez-vous votre art ?

Je suis Gouri Mounir. Mounir est né à Annaba en Algérie en 1985. Il fait partie de la jeune génération de designers concernés tant par son statut d’artiste que par ce que la jeunesse de son âge affronte quotidiennement les difficultés sociales, culturelles et politiques. Né en 1985, cela signifie avoir vécu une enfance et une adolescence dans le climat difficile de la guerre civile. Mais Gouri Mounir a travaillé loin de cette tragédie, mais plutôt dans les nouvelles et les réalités socio-politiques et économiques, qui bouleversent la société algérienne. Intéressé par les nouveaux médias, il utilise à la fois la performance, la vidéo, la photographie et la sculpture. Il a obtenu un diplôme en design graphique – obtenu à l’École des beaux-arts (annaba) In (2011), Mounir Gouri a écrit plusieurs expositions collectives et personnelles. Il a participé à une résidence d’artiste sous l’égide de l’Institut français de Tlemcen 2014, du Festival panafricain d’Alger en 2009, de la Foire des dessins contemporains d’Oran en 2013, de la capitale régionale de Dunkirk à l’exposition Culture en France. Son travail a été vu à Cuba à 2010, à l’Institut Français d’Annaba en 2012, à la 3ème Biennale d’Art Contemporain d’Oran en 2014…

gouri

 

Comment définissez-vous votre art ?

Mon art, je le défini comme un ensemble d’expressions changeantes par rapport à la nécessité de l’oeuvre. Cela peut être un dessin, une vidéo ou une installation sonore. Je suis un artiste qui donne beaucoup d’importance à l ‘image. Toute ma démarche est basée sur l’impact de l’image sur le monde et la vie, en général.

Dans quelle atmosphère créative êtes-vous le plus à l’aise ?

Je me sens bien artistiquement quand je suis dans mon quartier, où j’habite. J’ai l’impression que le monde entier est devant moi et que je l’observe attentivement.

gouri

Que pensez-vous du paysage artistique et culturel algérien ?

Je suis très content de la jeune génération artistique algérienne. Elle est très créative, puissante et motivée. Malheureusement, il existe de nombreux mal entendus entre les artistes et le système culturel algérien qui n’est pas digne de ses artiste. Malgré cela, il y a beaucoup de choses intéressantes qui se font entre ces derniers, ce qui permet, en quelque sorte, de défier les contraintes imposées.

gouri

Si vous pouviez en changer une chose, ça serait laquelle ?

Ce serait les événements folkloriques. A chaque fois, avec des budgets mal exploités  en ( ganader katifa dehb o baklwa o 3isawoo… ). Ce serait également d’ouvrir des centres de recherche artistique ou des écoles aux normes pour une future génération intelligente et créative.

Gouri

 

La vision de Mounir vous plait ? Vous pouvez visiter son site internet pour davantage d’informations.

Leave a Comment