Casbah behind the legacy ITAR

Itar : Lmnt, illustrateur graphique

lmnt

Nous avions déjà eu l’occasion de rencontrer l’artiste Lmnt à travers l’atelier de calligraffiti qu’il avait animé dans le cadre de la semaine artistique de l’EPAU. Aujourd’hui, nous nous intéressons davantage à cet artiste et lui posons les questions d’itar …

 

Qui êtes-vous ? Comment décrivez-vous votre art ?

Element Aka Splinter  Writer Graffiti – Calligraffiti , illustrateur graphique.  SIIW – INK’Industriz

Je n’arrive jamais à vraiment répondre à cette question. En observant nos travaux, beaucoup nous disent que nous tenons un « Laboratoire de réalités « . Laboratoire d’expressions, d’états d’esprit, de partage mais aussi d’experiences humaines, c’est effectivement, ce qui anime notre quotidien. Le point de départ est toujours une idée, une histoire, une forme, une lettre ou de la pure imagination, le tout, pour raconter une histoire. Toutefois, il m’arrive de remplir instinctivement l’espace qui se présente à moi de ces références au quotidien, au peuple , au vécu , à un certain sentiment ou juste une expression libre, mais libre à chacun de l’interpréter. En commençant, je n’ai pas d’idée précise du résultat, c’est en le travaillant que je prends un peu de recul et que je me dis qu’il s’en est passé des choses dans ce laps de temps.

Dans quelle atmosphère créative êtes-vous le plus à l’aise ?

Dans mon milieu naturel ou y’a toute la créativité et la beauté des choses: la rue, l’extérieur, au quartier, devant un mur, avec mes semblables et mes crews quand on fait des indoors ou que l’on rencontre des writers ou artistes que nous n’avions pas vu depuis longtemps. Aussi, ça sketch non stop ca joue des lettres, des couleurs et des slogans. ça développe.

Ici, je suis plusieurs et je m’adapte à toute atmosphère artistique ou créative !
Que pensez-vous du paysage artistique et culturel algérien ?

Je dirais qu’il y a une masse artistique qui a explosé cette année par rapport  aux précédentes. Tant de gens actifs, d’events et d’initiatives. Même si je me fonds dans le paysage, je suis de temps à autres ce qui se passe. C’est un bon déclic pour la scène urbaine, tout comme pour les autres disciplines. Cependant, je vois les choses davantage comme étant une mode ou une tendance, qu’un mouvement réel. C’est un point à prendre en considération et à réfléchir pour ce qui est à venir,  avant que ça ne parte dans tous les sens, si ce n’est pas déjà le cas.

lmnt

un seul sacrifice ; le peuple

 Aussi, il y a beaucoup de nouveaux espaces d’exposition d’ indépendants et privés ou de galeries. Du pur marketing artistique.  Cependant, la question à se poser est est-ce que le public  est prêt à comprendre tout cela ? Ou qu’il a plutôt besoin de sens que de couleurs.

Aujourd’hui, c’est toujours les mêmes personnes qu’on voit sur la scène artistique, ça tourne en rond et ca se répète  alors que y’a un potentiel extrêmement intéressant qui reste éparpillé, voire perdu. ça reste mon avis.

Comment décririez-vous votre art ?

Cela représente des actualités d’une époque.

lmnt

Indépendants Jamais Libres

Si vous pouviez changer une chose, ce serait laquelle ?

Le prix des Bananes et le gouvernement 🙂

Je déconne, j’aimerais substituer le mot Indépendant en Libre         et changer la conscience du peuple envers ses priorités.

Leave a Comment