Arts visuels Histoire de l'Art

La différence entre : Estampe et gravure

estampe

L’estampe, la gravure  ou encore la lithographie ont tendance à porter à confusion. Nous vous proposons aujourd’hui de comprendre la nuance entre ces techniques artistiques et de découvrir leur histoire et l’influence qu’elles ont pu avoir en tant que mode d’expression.

Qu’est-ce que l’estampe ?

L’estampe est est définie comme étant :

Un terme générique qui désigne une image imprimée sur papier à l’aide d’un support plan encré et passé sous presse, utilisant au choix les techniques de la gravure, de la lithographie ou de la sérigraphie.

L’estampe est donc un mode de reproduction et de création qui s’apparente plus au dessin alors qu’une gravure permet de créer un relief en insistant plus ou moins le support.

Les techniques de l’estampe

Brièvement, les trois principales techniques de l’estampe consistent en :

  • La gravure est l’art de creuser le métal ou le bois.
  • La lithographie est l’art d’imprimer un sujet dessiné sur la pierre.
  • La sérigraphie s’apparente à la technique du pochoir.

 

Un petit bout d’histoire

C’est en orient que l’on commence à parler d’estampe, ou plutôt de L’Ukiyo-e, « Tableau du monde flottant ». Durant les deux siècles de l’époque Edo dite, de calme relatif, le japon connu de nombreuses innovations artistiques dont l’estampe fait partie. Présentée et vécue comme une révélation artistique s’adressant aux classes moyennes qui pouvaient alors, accéder à l’art souvent réservé aux nobles. L’Ukiyo-e abordait des sujets tels que la nature, la vie quotidienne et le monde du plaisir.

Se distinguant des styles de peintures classiques, l’estampe conquit l’occident en apportant une forme différente et même, exotique, de voir le monde. Piégés dans la répétition des styles classiques, de grands artistes comme Van Gogh, Manet ou encore Gauguin se sont fait une joie de s’inspirer de L’Ukiyo-e et pour lesquels l’estampe fut une véritable révélation.

Pourtant, c’est avec l’arrivée du papier à la fin du XIVe siècle, puis le développement de l’imprimerie après le XVe siècle que l’estampe connut un engouement particulier. La gravure ayant été jusque la un art déjà reconnu, on doit aux orfèvres la découverte de la plupart des procédés de la gravure d’estampes.

Aujourd’hui, les procédés ont tellement évolué et se sont diversifiés jusqu’à faire de l’estampe un art à part entière. L’évolution des moyens de diffusion, la disparition progressive des graveurs de métier, la gravure contemporaine s’est affranchie presque totalement de la simple reproduction pour n’être plus qu’un champ de recherche et d’expression pour les plasticiens.

 

 

source 1 / source2 / source 3 

 

Leave a Comment