Casbah behind the legacy ITAR

Portrait : Amina Benboureche

S’inspirant de l’humain et du végétal dans leurs états crépusculaires, Amina  met en scène un univers inquiétant et fragile, peuplé de personnages sensibles nés de ses expériences intimes et états d’âme.

son monde onirique s’étale sur des lignes transparentes monochromes et parfois des textures malmenées, comme usure de la mélancolie humaine . Les tons de couleurs utilisés renvoient tantôt à la dualité ( noir/blanc), et tantôt à la corrosion et à la décomposition organique , témoignage du rapport cyclique dans lequel les douleurs humaines se retrouvent enfermées. Souvent les cercles dans lesquels s’érigent ses personnages les positionnent dans un espace intemporel où ils deviennent la représentation même du tourment, s’ajoute à cela l’utilisation de symboles pour accentuer la dimension spirituelle de leurs conditions.

Traductrice de jour, elle profite de chacun de ses moments de liberté pour réaliser ses illustrations graphiques sur différents supports. A ce titre, ses productions ont été exposées lors de l’exposition collective « LEMEDLART », au musée Public National des Arts et Traditions Populaires à Médéa en 2015. En Novembre 2017 son exposition individuelle intitulée « cycle » a eu lieu au centre culturel italien – Alger – où elle a mis en scène un ensemble d’œuvres sur les thèmes intrinsèques du temps , de la nature et des turpitudes humaines.

Leave a Comment