Arts visuels Muséologie/Patrimoine Sortie culturelle

Thakafat organise : Inspirations calligraphiques

thakafat

La semaine dernière, Thakafat organisait son premier évènement autour du thème de la calligraphie. Durant toute journée, 15 participants on été initiés à cet art en passant de la théorie à la pratique dans une ambiance conviviale en compagnie de trois artistes calligraphes.

C’est dès 10h du matin que le groupe s’est rassemblé à la place Ketchaoua pour ensuite se rendre au Musée National de l’Enluminure, de la Miniature et de la Calligraphie, à savoir, le palais Mustapha Pacha. Situé en basse casbah, il fut construit en 1798 pour être la résidence secondaire du Dey. Lieu de retraite et de détente, ce dernier y passait le jeudi et le vendredi matin. Bien plus tard, en 1863, le palais fit office de bibliothèque nationale où l’on pouvait retrouver près de 90 000 volumes. Ce n’est qu’en 2007, après une période de restauration, où il devint l’actuel musée.

Nous rencontrons alors notre guide qui nous fait visiter le musée en abordant aussi bien l’aspect historique et architectural du palais que le contenu même du musée.

thakafat

De salle en salle, nous découvrons les différents styles calligraphiques divisés en deux grandes catégories : Le Kufique, aux caractères angulaires, qui nait très tôt avec l’écriture Hijazi des premiers Corans et le Cursif, aux caractères déliés.

Cela se fait tout en admirant les oeuvres exposées au musée où l’on pouvait justement, reconnaitre ces styles.

thakafat

Le palais Mustapha Pacha s’étend sur trois étages que nous visitons avec enthousiasme. Arrivés à la terrasse, les street-artists Sneak et Lmnt nous rejoignent pour un premier contact. Nous parlerons alors des inspirations calligraphiques récoltées tout au long de la matinée.

thakafat

Il est temps de se diriger vers le Sylabs.

Pendant que les participants profitent d’une pause pour échanger sur les passions de chacun, Sneak et Lmnt s’installent, découvrent les outils à leurs disposition et se mettent aussitôt à l’oeuvre.

 

C’est alors que l’artiste calligraphe Karim El Djazairi se joint à nous. C’est d’ailleurs lui qui entamera les ateliers pratiques en nous commençant, d’abord, par une introduction à la calligraphie classique, à son histoire et à ses outils.

thakafat

Une fois la théorie bien assimilée, les participants se munissent de leur Kalam et d’encre de chine pour commencer leur apprentissage.

Une notion de base : le point.

thakafat

Petit à petit, nous commençons à observer de la régularité dans les travaux des participants c’est d’ailleurs, l’objectif. Avoir un geste sûr et régulier en exerçant souvent.

C’est maintenant au tour de Sneak et Lmnt de nous parler de leur art. Le calligraffiti. Inspiré de la calligraphie classique, il déroge aux règles de cette dernière pour mettre en place un mouvement plus libre et plus moderne. Si la calligraphie classique porte une sémantique aux caractères embellis, le calligraffiti reprend l’aspect esthétique pour produire des oeuvres abstraites.

thakafat

Modernité impose, les participants prennent des feutres pour apprendre à dessiner une seconde notion de base : le trait.

C’est ainsi que prend fin notre journée. Nous étions heureux de voir la proximité qui s’est installée entre les participants et les artistes. Grâce au soutien d’El Mawred, nous avons pu réaliser ce premier évènement qui nous tenait tant à coeur et ainsi, faire venir l’art à votre rencontre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour revivre notre journée en vidéo et être les premiers au courant du prochain évènement Thakafat !

thakafat

Leave a Comment